• Accueil
  • > Recherche : daniel petit montivilliers

Résultat pour la recherche 'daniel petit montivilliers'

La nouvelle municipalité de Montivilliers

Samedi 22 mars 2008, le conseil municipal de Montivilliers s’est installé.

Le nouveau conseil municipal…
photo1.jpg

dsc05465.jpg

dsc05467.jpg

Le maire, Daniel Petit, et ses neuf adjoints
dsc05471.jpg

Une victoire sur le fil !

7.
7, c’est le chiffre qui sépare le nombre de voix obtenus par la liste de Daniel Petit de celui obtenu par la liste de Jean-Pierre Bunel.
7 voix… tout et rien à la fois… Tout, parce que c’est la victoire d’une équipe récemment constituée, il y a quatre mois, enthousiaste, ambitieuse pour Montivilliers et « novice » en politique. Rien, parce que 7 voix, c’est si peu…

Voici les résultats définitifs du second tour :
Exprimés : 7368 (+ 81 voix par rapport au 1er tour)
Liste Daniel Petit : 3109 voix (+ 416 voix) : 42,20 %
Liste Jean-Pierre Bunel : 3102 voix (+ 275 voix) : 42,10 %
Liste Gabriel Banville : 1157 voix (- 610 voix) : 15,70 %

Au sein du conseil municipal, la liste Petit obtient donc 24 sièges, la liste Bunel 7 sièges, la liste Banville 2 sièges. Daniel PETIT sera le prochain maire de Montivilliers.

Il faut saluer ici l’ensemble des électeurs de Montivilliers qui n’ont pas été rebutés par la présence de 3 listes au second tour, et qui se sont déplacés encore plus nombreux pour voter. Plus spécialement, remercions les 3109 personnes qui ont porté leur suffrage sur la liste conduite par Daniel PETIT.

Au-delà, ces résultats conduisent à tirer quelques leçons immédiates.

Saluons d’abord la campagne électorale – parfois acharnée et même vindicative -, ainsi que les résultats obtenus par nos adversaires.

Incontestablement, Jean-Pierre Bunel a mené une campagne efficace. La droite doit être prise au sérieux à Montivilliers, dans sa capacité à gagner comme dans sa capacité de convaincre. C’est une leçon pour le futur. Mais c’est aussi une leçon pour l’immédiat, parce que le travail mené par cette liste ne peut être ignoré et certaines des propositions de l’équipe Bunel pourraient être reprises par la majorité municipale.

Incontestablement également, la liste de Gabriel Banville a su encore exister au second tour. Attachement aux candidats et/ou rejet de l’absence de fusion entre les deux listes de gauche, les électeurs n’ont pas voulu délaisser totalement cette équipe. C’est une leçon pour TOUTE la gauche qui, DES DEMAIN, devra reconstruire sur les débris actuels. Dans six ans, elle devra être capable de s’unir dans un projet de gauche cohérent pour faire face à la droite.

Demain, le plus difficile commence. Après des semaines de bataille politique, Montivilliers doit de nouveau se pencher sur l’avenir et construire ce « vivre ensemble » que nous avons défendu.

Demain, Daniel PETIT sera le maire de tous les Montivillons, à la tête d’une équipe orientée vers l’intérêt général, au service de toutes et de tous.

La droite a-t-elle des chances de l’emporter ?

A trois jours d’un vote décisif pour l’avenir de Montivilliers et pour le rapport de force politique dans l’agglomération, et alors qu’il est quasiment sûr que trois listes se présenteront au second tour, nous devons nous poser une question : la droite a-t-elle des chances de l’emporter ?

Dans le tract que lui et ses colistiers distribuent depuis ce matin, la droite de JP Bunel analyse la situation à gauche. Le « chef » de la « droite » (oui, c’est écrit, en tout petit, sur leurs tracts : « divers droite, d’ouverture et contre le sectarisme ») essaie de faire croire que notre liste fait passer au second plan l’intérêt des Montivillons parce que nous avons un différend politique avec la liste de G. Banville. Il essaie de faire croire que les communistes revendiqueront la fonction de maire. Il essaie de faire croire qu’il y a des « insultes », de la « haine », etc. Il essaie tout simplement, avec force opportunisme, de profiter de la situation…

Alors, d’abord, apportons quelques précisions :

1°) Tout le monde sait que c’est notre tête de liste, Daniel PETIT, qui sera élue maire si nous l’emportons dimanche ; prétendre le contraire est mensonger et calomnieux ;

2°) Il n’y a pas eu d’insulte, il n’y a pas de haine entre les listes Banville et Petit ; il y a UN DESACCORD POLITIQUE (comme nous l’avons expliqué ici, déjà…) ; mais cela, JPB ne peut le comprendre car tout le monde a le petit doigt sur la couture du pantalon dans son équipe ; il n’est pas habitué à la contestation ;

3°) Notre programme pour la ville a été présenté au premier tour et les Montivillons l’ont apprécié en matière de :
– démocratie participative ;
- protection de l’environnement ;
- justice et de lien social ;
- développement économique
- culture, sports et loisirs.

D’ailleurs, JP Bunel sait bien qu’il est mauvaise posture. Il fait semblant du contraire, affichant une allure sereine, au-dessus de la mêlée. Mais en réalité, dans son tract, il se trahit lorsqu’il en appelle aux abstentionnistes, aux déçus, etc. Car il sait très bien qu’il a fait le plein de ses voix au 1er tour. Or, 39%, ça ne fait pas la victoire, même si la liste du maire sortant se maintient. Il sait très bien que le RASSEMBLEMENT DE LA GAUCHE n’est qu’à 134 voix derrière lui. Il sait très bien qu’il ne peut passer que dans le chas d’une aiguille.

CEPENDANT, RIEN N’EST JOUE !
Il faut que les électeurs de gauche se rassemblent sur la liste de Daniel PETIT car c’est la meilleure chance de battre la droite de JP Bunel !!

Dernière minute : SOUTIEN DES ELUS ET RESPONSABLES DE LA GAUCHE A NOTRE LISTE !!

COMMUNIQUE DE PRESSE

Montivilliers, dimanche dernier, les électeurs ont clairement et majoritairement voté à Gauche, confirmant leur vote lors des échéances législatives du mois de juin dernier et ainsi leur rejet des politiques menées par la Droite.

Toutefois, profitant de la présence de deux listes de Gauche, la Droite est arrivée en tête.

Dans ces conditions, la raison doit l’emporter et toutes celles et ceux qui aspirent à ce que Montivilliers, seconde ville de l’agglomération havraise, reste gérée par la Gauche doivent désormais porter leurs suffrages sur la liste de Gauche conduite par MonsieurDaniel PETIT, qui est, au regard des scores du premier tour, la mieux placée pour l’emporter. Pour cette raison, nous lui apportons notre soutien.

Christophe BOUILLON, Député-maire de Canteleu, Premier secrétaire fédéral du PS Seine-Maritime

Céline BRULIN, Secrétaire départementale PC Seine-Maritime

Patrick JEANNE, Maire de Fécamp, Vice-Président du Département de Seine-Maritime

Estelle GRELIER, Présidente de la Communauté de communes de Fécamp, Vice-Présidente de la Région Haute-Normandie

François GUEGAN, Maire d’Harfleur, Conseiller général du canton de Gonfreville l’Orcher

Jean-Paul LECOQ, Député-Maire de Gonfreville l’Orcher

Alain LE VERN, Président de la Région Haute-Normandie

Didier MARIE, Président du Département de Seine-Maritime

 

———————————————————————————————————————–

Un autre communiqué a été adopté par les élus d’Harfleur ; nous vous en livrons l’intégralité :

Elus ou anciens élus d’HARFLEUR, respectueux du libre choix des citoyens Montivillons mais inquiets des risques pour MONTIVILLIERS et l’agglomération havraise d’une défaite de la gauche dans la deuxième ville de la C.O.D.A.H., nous soutenons la liste de Daniel PETIT arrivée en tête de la gauche le 9 mars. Elle est représentative de la diversité de nos opinions, porteuse des valeurs républicaines et humanistes auxquelles nous sommes attachés. Porter son suffrage sur cette liste est, à notre sens, le seul moyen de faire barrage à la droite à MONTIVILLIERS.

François GUÉGAN Maire d’Harfleur, Conseiller Général

Gérard EUDE Maire Honoraire d’Harfleur

Yves ROSE Président du Groupe des élus Communistes et Républicains

Marie-Chantal RENAULT Adjointe au Maire (Groupe Socialiste)

Claude ONFRAY Adjoint au Maire (Groupe Communiste et Républicains)

Mariama EPIPHANA Conseillère Municipale

Gaby BRAULT Conseiller Municipal

Philippe TESSIER Conseiller Municipal

Hervé TOULLEC Conseiller Municipal

 

————————————————————————————————————————

Enfin, voici le communiqué de soutien de plusieurs secrétaires de Section du Parti socialiste du département :

Dernière minute : SOUTIEN DES ELUS ET RESPONSABLES DE LA GAUCHE A NOTRE LISTE !! dans Actualites doc electionsmunicipalesdemontivilliers.doc

G. Banville : la stratégie du pire ou « Après moi, le déluge »

Voilà ce que disait la presse mardi 11…

journal11mars.jpg

 

Et voilà ce que fait G. Banville :

communiqu.bmp

 

Poussé à se retirer par certains de ses colistiers, par la Fédération départementale du Parti socialiste, par des élus de gauche de différentes villes de l’agglomération et au-delà, le voilà qui se cramponne et qui prétend – dans un ultime sursaut avant de s’effondrer – qu’il laissera la place de maire si sa liste l’emporte…

GABRIEL BANVILLE A CHOISI LA STRATEGIE DU PIRE, CELLE DU « APRES MOI, LE DELUGE »… Il risque ainsi de laisser passer la droite qui, ce matin sur le marché, pavoisait.

Pour que la gauche l’emporte, une seule solution, voter pour le RASSEMBLEMENT DE LA GAUCHE DEMOCRATIQUE ET CITOYENNE POUR MONTIVILLIERS, conduit par DANIEL PETIT !!

 

 

 

« Pour que Montivilliers reste à gauche »

C’est le titre du billet publié hier sur le site de G. Banville.
En voici le texte :
« Il est 18 heures.
En dépit de nos appels répétés pour une alliance démocratique des forces de gauche, M. Petit a refusé toute discussion et tout rapprochement.
Cette position est terriblement surprenante pour une liste qui se prétend « Rassemblement de la Gauche démocratique et citoyenne ».
Devant France 3, Monsieur Banville a évoqué à Monsieur Petit le risque d’un basculement de la Mairie de Montivilliers à droite.
Monsieur Petit a déclaré que « ce risque était inexistant ».
Il assumera donc les conséquences de ses paroles et de ses actes.
Pour que nous conservions toutes nos chances de faire barrage à la droite sarkozyste, nous devons nous maintenir.
Le seul vote démocratique de gauche est le vote de la liste « Continuons et Avançons Ensemble ».

Ces propos trahissent – une nouvelle fois – la tentative de manipulation organisée par GB au travers de la télévision.
Déjà, mercredi dernier, un reportage montrait Daniel, seul, essuyant des refus successifs d’habitants de Montivilliers. Pourtant, lorsque Daniel Petit avait été filmé par la télévision, il était accompagné de plusieurs colistiers et les refus de tracts étaient justifiés puisque les personnes disaient les avoir déjà eus dans leur boîte à lettres. En clair, la TV a supprimé les sons pour faire accroire que la liste de Daniel Petit n’avait aucune chance !! S’agit-il d’une erreur technique ou d’une décision concertée avec GB ? Nous laisserons les habitants de Montivilliers se faire une opinion. Ajoutons seulement que, lors de sa réunion publique, GB a miraculeusement rebondi sur ces images, dans des termes (avec sa finesse habituelle) qui laissait entrevoir la réponse.

Mais dimanche, les urnes ont parlé et placé notre liste en tête de la gauche.
ET POURTANT, GB N’A TOUJOURS RIEN COMPRIS !

En effet, hier après-midi, GB a convoqué la TV pour téléphoner en direct à Daniel et laisser penser que ce dernier refusait de fusionner. C’est une volonté de faire porter la responsabilité de l’échec de la fusion sur notre liste et tenter de se refaire une santé au second tour.
GB N’EST DECIDEMENT PAS FIABLE !
Les électeurs doivent lui donner un signal encore plus fort qu’au premier tour et voter massivement pour la liste du RASSEMBLEMENT DE LA GAUCHE DEMOCRATIQUE ET CITOYENNE.

Oui, prenons GB au mot : « pour que Montivilliers reste à gauche », vous le savez, il n’y a qu’une seule solution : amplifier la dynamique qui a porté la liste du RASSEMBLEMENT DE LA GAUCHE DEMOCRATIQUE ET CITOYENNE à une encablure de la droite !!

Dimanche 16 mars,
VOTEZ RASSEMBLEMENT DE LA GAUCHE DEMOCRATIQUE ET CITOYENNE,
VOTEZ DANIEL PETIT !!

Les colistiers du Rassemblement de la gauche démocratique et citoyenne

Nous vous présentons à nouveau les colistiers du Rassemblement de la gauche démocratique et citoyenne pour Montivilliers qui seront candidats au second tour des municipales, POUR ANCRER MONTIVILLIERS A GAUCHE ET FAIRE BARRAGE A LA DROITE :

1°) Daniel PETIT (Tête de liste, Contremaître expert chez TOTAL, sympathisant socialiste) 59 ans

2°) Ghislaine HERVE (Agent d’accueil CPAM, militante syndicale, sympathisante socialiste) 54 ans

3°) Jean-Michel VALLERY (Conseiller municipal sortant, socialiste) 58 ans

4°) Véronique BLONDEL (Technicienne de laboratoire, conseillère régionale, communiste) 52 ans

5°) Jean-Pierre LAMARE (Associatif écologiste) 61 ans

6°) Josette JEANNE DIT FOUQUE (Retraitée de la mairie de Montivilliers) 63 ans

7°) Pascal DUMESNIL (Directeur d’un établissement social, militant associatif) 43 ans

8°) Viviane RIOULT (Retraitée, socialiste) 60 ans

9°) Gilles BELLIERE (Logisticien secteur bancaire, ancien conseiller prud’hommal) 52 ans

10°) Marie-Hélène FAMERY (En formation de conseillère en insertion professionnelle) 38 ans

11°) Aurélien LECACHEUR (Assistant pédagogique, communiste) 22 ans

12°) Pascale GALAIS (Technico-commerciale, ancienne adjointe au maire de Montivil liers) 54 ans

13°) Thierry LEROUX (Cadre au Port Autonome) 53 ans

14°) Gwénaëlle COROUGE (Professeur des écoles) 34 ans

15°) André LESEIGNEUR (Retraité Renault, communiste) 61 ans

16°) Nada AFIOUNI (Maître de conférences en anglais, militante syndicale) 38 ans

17°) Jean Claude BLONDEL (Adjoint au maire sortant, communiste) 58 ans

18°) Annick HAUCHECORNE (Agent d’accueil à la CPAM) 52 ans

19°) Patrick GUARD (Directeur d’école) 51 ans

20°) Anne DARBON (Mère au foyer) 37 ans

21°) Jacques THIEUSSELIN (Commerçant) 49 ans

22°) Christine LECACHEUR (Assistante maternelle agréée, communiste) 45 ans

23°) Nicolas GUILLET (Maître de conférences en droit public, associatif parents d’élèves) 35 ans

24°) Dominique GOUVEIA (Assistante maternelle) 41 ans

25°) Gilbert JOIGNANT (Retraité Total, Représentant locataires HLM, apparenté communiste) 63 ans

26°) Nathalie LEPREVOST (Educatrice) 43 ans

27°) Antoine TAUVEL (Etudiant) 21 ans

28°) Andrée BAR (Conseillère sociale, apparentée communiste) 54 ans

29°) Jean-Luc HEBERT (Cadre industrie pétrolière, délégué syndical) 52 ans

30°) Martine HURE (Présidente d’une asso locale, ancienne adjointe au maire, socialiste) 57 ans

31°) Gérard BODIN (technicien de laboratoire, associatif écologiste) 44 ans

32°) Florence BAUDRY (Assistante maternelle) 45 ans

33°) Hubert COLLINEAU (Cadre SNCF) 37 ans

Moyenne d’âge : 48 ans

Triangulaire confirmée à Montivilliers

C’est confirmé, Gabriel Banville a décidé de se maintenir à la tête de sa liste au second tour des élections municipales de Montivilliers.

Il prend donc la responsabilité HISTORIQUE de faire perdre la gauche.

Pour autant, la gauche – et les électeurs de gauche – n’a aucune raison de paniquer ; elle est en effet largement majoritaire en voix et en pourcentage.

Dimanche, notre liste du Rassemblement de la gauche, avec 37% des suffrages au premier tour, reste la mieux placée pour battre la droite. Nous appelons donc toutes les électrices et les électeurs de gauche, les démocrates, à se reporter sur la liste conduite par Daniel PETIT.

En réponse…

Le modérateur est un peu débordé par les commentaires qui s’accumulent, il faut le reconnaître… D’où une réponse collective aux questions sur la fusion, la tête de liste, les contacts.

La situation politique a été décrite : notre liste de rassemblement de la gauche est largement en tête sur celle de G. Banville à l’issue du premier tour. Alors que la porte était ouverte toute la journée d’hier, il a fallu attendre ce matin pour que Gabriel Banville appelle Daniel Petit pour demander une « fusion à la proportionnelle » !! Oubliées les accusations de « liste agressive d’extrême-gauche », de « parachuté » ou de « sous-marin de la droite » !?!

En tout état de cause, la « fusion » est désormais impossible au regard de la décision unanime que nous avons prise hier soir. Nous déposerons donc en début d’après-midi notre liste du Rassemblement de la gauche démocratique et citoyenne conduite par DANIEL PETIT.

D’ailleurs, la « fusion » n’opère qu’entre partis politiques. Et cette « fusion politique », nous l’avons effectuée au premier tour en rassemblant toute la gauche : des socialistes, des communistes, des écologistes, des associatifs, des syndicalistes, des citoyens. Lorsque les programmes sont différents, lorsque la méthode est différente, c’est le « désistement républicain » qui s’applique, pour faire place à la politique du pire : la victoire de la droite à Montivilliers.

Depuis ce matin, France Bleue et France 3 diffusent l’information selon laquelle G. Banville déposera sa liste. Info ou intox ? Didier Marie, Président du Conseil général, ayant conscience de la situation, nous a dit : « On n’arrive pas à contrôler Banville » ; la Fédération PS essaie de le pousser à se retirer. Nous verrons bien si G. Banville dépose effectivement sa liste, prenant ainsi le risque (le choix ?) historique de livrer la mairie à la droite.

Pour notre part, nous demandons le désistement républicain en faveur du Rassemblement de la gauche démocratique et citoyenne conduit par DANIEL PETIT.

 

 

 
 

 

Second tour

A cette heure, notre réunion est achevée. Les infos/intox se sont succédé toute la soirée. Vers 19h, Gabriel Banville a publié un message sur son blog ; il dit en substance : « La vocation d’un Maire sortant, responsable d’une liste, n’est pas de conduire son équipe à la défaîte. J’ai donc décidé d’en tirer les conséquences et c’est pourquoi, si nous nous maintenons au second tour, je serai en 33ème position, c’est-à-dire en position non éligible ».
Ces propos laissent donc apparaître deux hypothèses :
- soit sa liste se maintient et il rétrograde en 33e position (ce qui est impossible au regard du Code électoral*) ;
- soit sa liste se retire.
L’actuel maire n’a en revanche pas contacté notre tête de liste Daniel PETIT et n’a pas permis de lever les conditions politiques préalables à une discussion sur une hypothétique fusion.

La réalité politique reste donc semblable à celle connue par toutes et tous dimanche soir : le Rassemblement de la gauche démocratique et citoyenne est en tête de la gauche avec 37% des suffrages, surclassant celle de G. Banville (à peine 25% des voix, soit pratiquement 1000 voix de retard). Dans ces conditions, et alors que la droite n’est qu’à une portée de tir (134 voix devant notre liste), notre équipe a décidé à l’unanimité de se présenter au second tour des élections municipales de Montivilliers dans la même configuration qu’au premier.

Désormais, de deux choses l’une :
- ou G. Banville, soucieux de ne pas faire gagner la droite, en homme politique responsable, retire sa liste et permet aux électeurs de gauche de se reporter massivement sur la notre ;
- ou il maintient sa liste, créant ainsi une situation dite de « triangulaire » ; il prend alors le risque (le choix ?) de faire gagner la droite.

Analysant les résultats au plan national, Laurent Fabius, autrefois mentor de G. Banville, a été clair : il faut un « second tour de cohérence ». Les listes de gauche les moins bien placées doivent donc se retirer pour mettre la gauche en position de battre la droite. Des personnalités socialistes départementales ont pour leur part appelé Gabriel Banville à la raison. Verdict mardi 11 mars, à 18h, heure limite du dépôt des listes en vue du second tour…

Dans tous les cas de figure, une forte mobilisation de tous les électeurs de gauche sera nécessaire en faveur de la liste du Rassemblement de la gauche démocratique et citoyenne. Pour ancrer Montivilliers à gauche. Pour faire barrage à une droite qui ne peut mathématiquement pas gagner face à une seule liste de gauche.

* Article L. 264 alinéa 2 du Code électoral : « Seules peuvent se présenter au second tour les listes ayant obtenu au premier tour un nombre de suffrages au moins égal à 10 % du total des suffrages exprimés. Ces listes peuvent être modifiées dans leur composition pour comprendre des candidats ayant figuré au premier tour sur d’autres listes sous réserve que celles-ci ne se présentent pas au second tour et qu’elles aient obtenu au premier tour au moins 5 % des suffrages exprimés. En cas de modification de la composition d’une liste, l’ordre de présentation des candidats peut également être modifié. »

1234



courrierapolitique |
fndouai2008 |
christinescellemaury |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Construire avec vous le du ...
| Bien Vivre ensemble l'aveni...
| COMMUNAL HAOUR FEYZIN 2008