Voter utile !!

Un maire discrédité peut-il l’emporter face à la droite au second tour ? Telle est la question qui se pose aux électeurs de gauche de Montivillliers.

Pour éviter le tête-à-tête entre l’actuel maire et l’actuel leader de l’opposition municipale, voter pour la liste de Daniel PETIT est LA bonne solution.

D’abord, vous votez pour la gauche authentique.

Ensuite, vous préservez les chances de la gauche au second tour face à la droite.

Dimanche 9 mars, pour permettre à la gauche de défendre ses couleurs contre la droite de JP Bunel au second tour, une seule solution ! VOTEZ pour le RASSEMBLEMENT DE LA GAUCHE DEMOCRATIQUE ET CITOYENNE conduit par DANIEL PETIT !

RV du 2 mars au 9 mars : dernière ligne droite

Et voilà, la dernière semaine de campagne pour le premier tour s’annonce… Une semaine qui sera riche en évènements !

Mardi 4 mars, à 20h15, à la salle des Fêtes, nous organisons notre « deuxième » réunion publique (pas « seconde » car nous comptons bien en faire une « troisième », entre les deux tours, en vue de battre la droite !) ; nous serons encore les premiers à débattre car nos concurrents ne le font qu’au dernier moment (ce qui en dit long sur leur méthode…).

En effet, mercredi 5 mars, nous serons également mobilisés pour nous rendre à la réunion de JP Bunel : porter la contradiction est une nécessité, surtout sur un programme aussi connoté !

Et vendredi 7 mars, nous serons à la réunion de G Banville ! Là aussi, il convient de répondre à des propositions dont on cherche encore la cohérence :
- avez-vous remarqué que son programme reprend allègrement nos propositions et même celles de JP Bunel ??
- avez-vous remarqué que certaines propositions sont surprenantes : « maintenir les subventions aux associations » (s’agit-il de rassurer ? parce que certains élus de l’actuelle municipalité auraient voulu réduire voire supprimer ces subventions ??) ; de même pour le jumelage avec Nasséré…
- avez-vous remarqué que certaines propositions sont des reprises de projets non aboutis : pédibus, pistes cyclables… c’est-à-dire des projets qui ont échoué faute de volonté politique !

Quelle manque de réflexion, d’inventitivité et d’imagination pour une liste qui a pourtant eu 7 années pour entreprendre, construire et réaliser !! Et qui dit avoir travaillé en commission…

Vendredi prochain, à minuit, le blog sera fermé. C’est la règle. Nous reprendrons le cours normal de nos activités dès lundi 10 mars, au matin ! Ne doutons pas que vous aurez été nombreux à porter vos suffrages sur la liste du Rassemblement de la gauche démocratique et citoyenne, pour une Montivilliers solidaire, démocratique, inventive et ambitieuse !!

Grâce à vous, demain, Montivilliers peut s’ancrer à gauche, en votant pour la liste du Vivre ensemble à Montivilliers et ce dès le 1er tour ! Le seul vote utile, c’est celui qui permettra de battre la droite au second tour, c’est donc celui qui offre à chacune et chacun d’entre vous la possibilité de voter en faveur de la diversité et de la nouveauté tout en choisissant la gauche, c’est donc le vote qui placera la liste du Rassemblement de la gauche démocratique et citoyenne pour Montivilliers en tête au soir du 1er tour !

Samedi 1er mars : à la rencontre des Montivillons !

Alors que notre programme a été distribué, que nos affiches ornent les panneaux électoraux, aujourd’hui, devant les supermarchés, auprès des immeubles de l’avenue Clémenceau, dans le centre ville et aux sorties d’écoles, au centre équestre, vous avez pu rencontrer les colistiers du Rassemblement de la gauche démocratique et citoyenne. Demain, nous continuerons à échanger autour du programme, notamment dans le centre ville, à la sortie de la messe.

Pour vous faire partager notre dynamique, voici quelques photos, à l’heure du rendez-vous, ce matin, devant la mairie… Vous y reconnaitrez Daniel Petit (tête de liste), Annick Hauchecorne (18e), Gilles Bellière (9e), Nada Afiouni (16e), Pascal Dumesnil (7e), Josette Jeanne dit Fouque (6e), Gérard Bodin (31e), Ghislaine Hervé (2e), Hubert Collineau (33e), Dominique Gouvéia (24e), Jean-Michel Vallery (3e).

Etaient également présents Jean-Pierre Lamare (5e), Marie-Hélène Famery (10e), Antoine Tauvel (27e), Jean-Luc Hébert (29e), Anne Darbon (20e), Nicolas Guillet (23e), Andrée Bar (28e), Patrick Guard (19e), Gwenaëlle Corouge (14e), et Thierry Leroux (13e).

dscf0650.jpg

dscf0651.jpg

dscf0649.jpg

dscf0648.jpg

dscf0647.jpg

dscf0646.jpg

dscf0645.jpg

dscf0644.jpg

Opération « LER »

Pour changer les habitudes, nous avions décidé de rencontrer la population de Montivilliers autour de la LER.

Hier lundi 25, de bon matin (6h à 8h30), Daniel PETIT, Gilles BELLIERE, Gérard BODIN et Jean-Michel VALLERY étaient présents en gare de Montivilliers, direction Le Havre. Aujourd’hui, la deuxième phase de l’opération « LER » se situait en fin d’après-midi, en gare du Havre, direction Montivilliers, avec Marie-Hélène FAMERY, Antoine TAUVEL et Nicolas GUILLET.

p1020777.jpg p1020774.jpg … tôt le matin…

Notre proposition d’envisager la création d’une nouvelle station de LER, probablement entre Epouville et Montivilliers, de façon à décongestionner le parking de l’actuelle gare et à limiter la traversée de notre ville par les véhicules, a connu un succès certain. De même que celle consistant à améliorer les fréquences de la LER, outil indispensable de la lutte pour la protection de l’environnement !

CULTURE, PATRIMOINE, LOISIRS

Montivilliers est une ville chargée d’histoire où la culture a toujours occupé une place prépondérante. Elle s’inscrit pour nous dans une démarche participative car elle est l’affaire de tous ; Tout être humain a droit à la culture car elle est essentielle à son développement et à son équilibre. Elle est souvent au cœur des débats et doit devenir un besoin pour chacun d’entre nous car elle représente un moyen d’échange et de partage. Pour cela, elle se doit d’être généreuse et accessible à toutes les couches sociales et à tous les âges.

Montivilliers nous offre un potentiel qu’il faut exploiter et valoriser pour nous projeter dans l’avenir. C’est ce qu’ensemble nous vous proposons aujourd’hui.

Plusieurs thèmes ont été étudiés pour développer et mettre en valeur notre commune dans les domaines de la culture, des loisirs et du maintien du patrimoine.

Concernant les LOISIRS :

- Nous avons la volonté de voir revenir les grands moments festifs que sont les fêtes populaires. Pour cela nous ferons appel aux associations, aux quartiers, aux commerçants comme nous avons su le faire jadis avec les festivals de l’air du temps.
- N’oublions pas non plus nos jeunes qui voient dans Montivilliers une ville peu attractive pour eux . Alors là plusieurs pistes peuvent être envisagées. Rappelons-nous le temps du foyer des jeunes à Montivilliers (donner l’exemple d’une salle pour eux)
- Il faut conserver l’esprit des fêtes de quartiers et consulter les habitants. Le dialogue a une place importante dans la vie des gens. Nous en avons une belle preuve avec la belle-étoile, sa fête de quartier et son journal.
- Rapidement, il nous faudra entamer une réflexion sur l’utilisation des 4 salles de cinéma que nous propose la CODAH pour remplacer les Gaumonts qui ont été cédés un peu trop facilement.
- Et puis, nous travaillerons sur la mise en œuvre d’une salle de spectacle pouvant accueillir 500 places. Cela nous semble indispensable car une ville de 17 000 habitants comme la nôtre doit pouvoir offrir au public une meilleure qualité d’accueil. Elle doit pouvoir servir aux spectacles des écoles, à l’expression de nos associations de musiques, chants, théâtre, danse … Mais il faut pouvoir y inscrire des séminaires et des conférences.

Pour le TOURISME :

- Nous voulons relancer la promotion du parcours spectacle et cœur d’abbaye et le faire évoluer pour que notre abbaye, inscrite dans le circuit des abbayes normandes, soit connue par un éventail de gens et quelle prenne enfin sa pleine dimension. Nous pensons que ce projet ambitieux est un atout pour l’économie de notre ville car c’est une façon de développer le tourisme et le commerce local.
- Nous pensons que si l’idée porte ses fruits nous serons amenés à améliorer l’accueil des touristes. Un camping et une aire de stationnement pour camping-car pourraient être créés.

Concernant le PATRIMOINE :

- Il faudra relancer les plans de maintien du patrimoine que nous ne pouvons pas laisser se dégrader. Nous optimiserons pour cela, avec un maximum d’anticipation, les subventions d’état et de région pour continuer la restauration. – La réhabilitation des bâtiments de la cour St Philibert s’inscrit dans cette démarche car cela permettrait la redistribution des locaux pour les associations. Cela permettrait à la cour St. Philibert d’être animée tout au long de l’année et non pas seulement pour quelques occasions.

Les associations sont au cœur de notre cité et elles la font vivre par diverses manifestations. Nous devons aller vers elles, leur faire confiance, respecter leur choix leur indépendance et y contribuer, travailler ensemble.

Notre démarche culturelle, nous la voyons dans la confiance, nous la voulons participative car ce n’est qu’ensemble que nous pourrons construire et faire en sorte que Montivilliers demain redevienne ce qu’elle était autrefois, une ville attractive et dynamique.

RV du 25 février au 1er mars

Cette semaine (J – 15), et en attendant notre prochaine réunion publique du 4 mars (salle des Fêtes – 20h15) :

- lundi et mardi : une présence inattendue pour les Montivillons ! (surprise !!)
- jeudi : une présence classique au marché

- samedi : différents lieux non encore déterminés.

PETITE ENFANCE, ENFANCE, JEUNESSE

Montivilliers est une ville qui reste relativement jeune dans sa composition, l’une des plus jeunes du Département. Les questions liées à la petite enfance, l’enfance et la jeunesse sont donc au cœur des préoccupations d’un grand nombre de familles montivillonnes. Des préoccupations qui concernent l’éducation, la pratique sportive, les loisirs ou bien encore les modes de garde.

Il ne s’agit pas de dire qu’il n’existe rien dans ce domaine à Montivilliers.
Des services municipaux interviennent, notamment le service Enfance / Jeunesse (étendu à la scolarité depuis quelques temps) qui a développé, à partir du début des années 90, de nombreuses actions éducatives et de prévention.
De même, de multiples associations locales et des partenaires institutionnels agissent au quotidien.

Deux dossiers font actuellement l’actualité : la Maison de l’enfance et le péri scolaire.
- En ce qui concerne la maison de l’enfance : après plusieurs années de rebondissement, de gâchis financiers, il reste bon nombre d’interrogations, dus à des « cafouillages ». Quant au fonctionnement opérationnel du projet…
- Le second (l’accueil péri scolaire) qui, après que le Maire actuel y fut farouchement opposé, en fait maintenant une priorité à traiter dans l’urgence.

Pour notre part, nous faisons le pari de l’éducation, du sport et de l’accès à la connaissance pour tous. C’est un investissement pour l’avenir, porteur de progrès social, de cohésion et de liens entre les différentes catégories de la population.
Nous en faisons donc une priorité.

Dans tous ces domaines, il s’agit :
- d’assurer la pérennité du projet « Maison de l’enfance » et de chercher à amplifier l’offre de garde des jeunes enfants.
- de maintenir une dynamique « Petite Enfance » sur le quartier de la Belle Etoile.
- de développer, en concertation avec l’ensemble des acteurs, les accueils péri scolaires de façon cohérente et avec un contenu éducatif
- de maintenir, voire d’augmenter l’offre éducative et d’animation à l’attention des enfants et des jeunes
- Réorganiser et de renforcer les initiatives en faveur de l’insertion sociale et professionnelle des jeunes dans les domaines de l’emploi, de la formation, de l’accès au logement, des transports.

D’une façon générale, le rôle de la Ville doit s’articuler autour de quelques principes généraux :
- Développer, à travers les services municipaux, des actions éducatives de qualité dans un souci de dialogue et de réponse aux besoins des familles.
- Soutenir et accompagner les nombreuses associations locales existantes en inscrivant ce soutien dans le cadre de conventions et d’objectifs partagés avec celles qui le souhaitent.
- Animer un réseau de partenaires pour mutualiser des moyens, impulser des réflexions et des actions communes.

Tout cela ne peut pas, comme c’est trop souvent le cas aujourd’hui, reposer uniquement sur les épaules des techniciens.

Montivilliers a besoin d’un vrai projet politique pour ses jeunes, d’une ambition à la hauteur d’une Ville de 17 000 habitants dans laquelle vivent de nombreux enfants et adolescents.

Record de visites !! (bis, ter…)

Cette nuit – ou ce matin – , le blog a battu son record absolu ! Désormais, plus de 5 000 visites ont eu lieu ici depuis le 10 décembre 2007.

Ah, oui, bien sûr, il y a les réguliers, ceux qui nous adorent ou ceux qui nous détestent et qui viennent voir s’il y a du nouveau. Ceux-là ont visité plusieurs fois, à n’en pas douter. Donc 5 000 est un chiffre à relativiser.

Mais il y a tout de même, sur ces 5 000 visites, un bon paquet de nouveaux bloggers, électeurs de Montivilliers, curieux de ce qu’on écrit, des photos, du programme (bien sûr !) de notre liste du Rassemblement de la Gauche démocratique et citoyenne.

Preuve que le blog devient un outil de communication parmi d’autres. Par nature interactif. Et donc dynamique.

A ceux qui s’interrogeraient encore sur la spécificité de notre liste, et bien en voilà une : la transparence, la recherche du débat, l’invitation à la discussion pour élaborer, ensemble, un projet pour la prochaine mandature. Dans le respect du pluralisme et de la diversité. Loin de l’autocratie et de l’autosatisfaction.

Protection de l’environnement et développement économique

Nous proposons de faire de l’environnement une préoccupation totalement intégrée dans la priorité de développement durable par les économies d’énergie, le suivi des rejets, la problématique de l’eau et le respect du paysager. Nous soutiendrons toutes les propositions respectueuses de l’environnement et étudierons les projets Haute Qualité Environnementale qui nous seront soumis. Parallèlement, nous développerons la sensibilisation du public.

En ce qui concerne la lutte contre les inondations. Les structures sont lancées, nous devons être vigilants sur les écoulements. Nos pistes sont d’intensifier les techniques d’hydrauliques douces, la mise en herbe des bassins versants, le couvert végétal, talus, haie et le principe de la retenue d’eau à la parcelle. Pour cela, nous devons développer un vrai partenariat avec les associations et les inondés.
Le travail sur les alertes doit être approfondi. Par exemple, chaque montivillons concerné devra être bien au courant du système d’alerte en place dans le cadre de le CODAH.
Un autre axe serait de développer des espaces naturels, d’insérer des zones de promenade, et des parcours de randonné.

Un lien naturel entre l’environnement et le développement économique est le tourisme. Nous souhaitons faire en sorte que les touristes aient envie de faire de Montivilliers une étape de leur voyage en leur proposant un pôle attractif. Création de gîtes, de camping et d’aires de camping car. Il est donc nécessaire de proposer une communication adaptée et inscrite dans la durée. Il nous faut valoriser notre patrimoine et soutenir notre commerce local en incitant la venue des touristes.

Pour le Vivre ensemble à Montivilliers, l’urbanisme est un élément primordial. Nous proposons des projets de réhabilitions et de mise aux normes modernes de confort des habitations vétustes du centre ville (OPAH : opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat) afin de ramener dans de bonnes conditions la population dans un centre qui a tendance à se désertifier.

Aujourd’hui la famille a changé : il y a des familles mono-parentales, des couples dont les enfants ont quitté le nid. La configuration de ces familles évolue, leur besoin en matière d’habitation aussi. Toutefois, ces habitants désirent rester dans leur quartier. La municipalité doit créer les conditions pour que le logement s’adapte à ces changements de vie. Nous proposons de soutenir la création d’un nouveau type d’habitations « maisons de ville » dans les quartiers pavillonnaires. Ces logements pourront accueillir des personnes attachées à leur quartier et recherchant une habitation plus adaptée à leur besoin

(3ème point de l’urbanisme : Favoriser l’émergence d’entreprises par l’augmentation du nombre d’hôtels d’entreprises à l’initiative de la Ville.)

Dans cette optique, il convient de développer et de dynamiser le commerce de proximité au centre ville et à la Belle étoile en les rendant plus attractifs tant pour les montvillons que pour les personnes de passage. Depuis peu la loi permet aux villes de faire de la préemption de locaux. Le vendeur, quant à lui, doit mettre aux normes son local avant de le vendre. Cette mise aux normes entraîne parfois des frais important qui se reportent sur l’acheteur. L’appui de la ville peut alors être pertinent pour aider les acheteurs dans cet investissement. Nous proposons de travailler à une aide à la mise aux normes.

Nous souhaitons développer le partenariat avec les commerçants et les associations pour retisser le lien et évoquer les questions du moment, les suggestions et les projets les impliquant.

Synthèse du développement économique et de l’environnement, la voirie et le transport. Dans nos pistes, ouvrir une réflexion pour désengorger notre ville de la voiture et favoriser un meilleur partage de la voirie.

Nous voulons une nouvelle approche des réalisations à effectuer, en relation étroite avec la population, à travers les conseils de quartiers et en intégrant les avis des techniciens municipaux. Il est nécessaire de changer la méthode actuelle et de choisir les priorités avec les habitants des quartiers concernés.

Le transport est de la compétence de la Communauté d’Agglomération du Havre, la CODAH. Nos missions sont d’influer sur les réflexions d’un tram train de Montivilliers vers Le Havre.
Il est nécessaire de prendre en compte les avis avant d’intensifier le réseau Fil Bus, le vélo – route. Le co-voiturage est une organisation négligée actuellement. Là encore, la Ville doit écouter les associations pour monter ce projet d’organisation du co-voiturage.

Notre projet de vivre ensemble repose à la fois sur la protection de l’environnement, sur un urbanisme maîtrisé et la volonté d’un développement économique.

Le programme, c’est parti !!

Maintenant que notre 4 pages est prêt et commence à être distribué dans les boîtes à lettres, nous pouvons reprendre ici la publication des principaux éléments de notre programme.

123456...11



courrierapolitique |
fndouai2008 |
christinescellemaury |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Construire avec vous le du ...
| Bien Vivre ensemble l'aveni...
| COMMUNAL HAOUR FEYZIN 2008