• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 11 mars 2008

Archive journalière du 11 mar 2008

Les colistiers du Rassemblement de la gauche démocratique et citoyenne

Nous vous présentons à nouveau les colistiers du Rassemblement de la gauche démocratique et citoyenne pour Montivilliers qui seront candidats au second tour des municipales, POUR ANCRER MONTIVILLIERS A GAUCHE ET FAIRE BARRAGE A LA DROITE :

1°) Daniel PETIT (Tête de liste, Contremaître expert chez TOTAL, sympathisant socialiste) 59 ans

2°) Ghislaine HERVE (Agent d’accueil CPAM, militante syndicale, sympathisante socialiste) 54 ans

3°) Jean-Michel VALLERY (Conseiller municipal sortant, socialiste) 58 ans

4°) Véronique BLONDEL (Technicienne de laboratoire, conseillère régionale, communiste) 52 ans

5°) Jean-Pierre LAMARE (Associatif écologiste) 61 ans

6°) Josette JEANNE DIT FOUQUE (Retraitée de la mairie de Montivilliers) 63 ans

7°) Pascal DUMESNIL (Directeur d’un établissement social, militant associatif) 43 ans

8°) Viviane RIOULT (Retraitée, socialiste) 60 ans

9°) Gilles BELLIERE (Logisticien secteur bancaire, ancien conseiller prud’hommal) 52 ans

10°) Marie-Hélène FAMERY (En formation de conseillère en insertion professionnelle) 38 ans

11°) Aurélien LECACHEUR (Assistant pédagogique, communiste) 22 ans

12°) Pascale GALAIS (Technico-commerciale, ancienne adjointe au maire de Montivil liers) 54 ans

13°) Thierry LEROUX (Cadre au Port Autonome) 53 ans

14°) Gwénaëlle COROUGE (Professeur des écoles) 34 ans

15°) André LESEIGNEUR (Retraité Renault, communiste) 61 ans

16°) Nada AFIOUNI (Maître de conférences en anglais, militante syndicale) 38 ans

17°) Jean Claude BLONDEL (Adjoint au maire sortant, communiste) 58 ans

18°) Annick HAUCHECORNE (Agent d’accueil à la CPAM) 52 ans

19°) Patrick GUARD (Directeur d’école) 51 ans

20°) Anne DARBON (Mère au foyer) 37 ans

21°) Jacques THIEUSSELIN (Commerçant) 49 ans

22°) Christine LECACHEUR (Assistante maternelle agréée, communiste) 45 ans

23°) Nicolas GUILLET (Maître de conférences en droit public, associatif parents d’élèves) 35 ans

24°) Dominique GOUVEIA (Assistante maternelle) 41 ans

25°) Gilbert JOIGNANT (Retraité Total, Représentant locataires HLM, apparenté communiste) 63 ans

26°) Nathalie LEPREVOST (Educatrice) 43 ans

27°) Antoine TAUVEL (Etudiant) 21 ans

28°) Andrée BAR (Conseillère sociale, apparentée communiste) 54 ans

29°) Jean-Luc HEBERT (Cadre industrie pétrolière, délégué syndical) 52 ans

30°) Martine HURE (Présidente d’une asso locale, ancienne adjointe au maire, socialiste) 57 ans

31°) Gérard BODIN (technicien de laboratoire, associatif écologiste) 44 ans

32°) Florence BAUDRY (Assistante maternelle) 45 ans

33°) Hubert COLLINEAU (Cadre SNCF) 37 ans

Moyenne d’âge : 48 ans

Triangulaire confirmée à Montivilliers

C’est confirmé, Gabriel Banville a décidé de se maintenir à la tête de sa liste au second tour des élections municipales de Montivilliers.

Il prend donc la responsabilité HISTORIQUE de faire perdre la gauche.

Pour autant, la gauche – et les électeurs de gauche – n’a aucune raison de paniquer ; elle est en effet largement majoritaire en voix et en pourcentage.

Dimanche, notre liste du Rassemblement de la gauche, avec 37% des suffrages au premier tour, reste la mieux placée pour battre la droite. Nous appelons donc toutes les électrices et les électeurs de gauche, les démocrates, à se reporter sur la liste conduite par Daniel PETIT.

Comparaison des résultats des municipales 2001/2008 à Montivilliers

En 2001 :
Population : 16556
Inscrits : 12625
Abstention : 5443
Votants : 7182
Blancs et nuls : 428
Exprimés : 6754

Liste de gauche : 4070 (60,26%)
Liste de droite : 2684 (39,74%)

En 2008 – 1er tour – 9 mars 2008 :
Inscrits : 12358
Votants : 7524
Blancs et nuls : 237
Exprimés : 7287

Liste G. Banville : 1767 = 24,25%
Liste D. Petit : 2693 = 36,96%
Liste J.-P. Bunel : 2827 = 38,80%

ANALYSE :
- un vote plus important qu’en 2001 ;
- la gauche et la droite totalisent chacune un nombre de voix plus importants ;
- la gauche totalise un pourcentage équivalent à 2001, alors que la droite fait moins ;

DANS CES CONDITIONS :
- la droite paraît avoir fait le plein de ses voix ;
- la gauche est en mesure de l’emporter.

Le vent s’est levé !!

Voici le commentaire de « Capitaine Goderville » en réponse à un de nos billets et à un commentaire de M. Pinel ; il dit bien ce que nous avons voulu initier ; nous avons donc souhaité le publier en intégralité :

« D’abord bravo et merci à cette liste de femmes et d’hommes de gauche, ces hommes et ces femmes du refus, mais aussi de propositions, et de gauche! Merci votre engagement pour les Montivillions.
Oui merci d’avoir pris le temps de construire une liste, d’avoir bâti un vrai programme, avec des propositions cohérentes.
La présence sur le terrain paie, l’écoute, la discussion, le débat sont les meilleurs moyens d’emporter l’adhésion, de convaincre.Voilà qui va réconcilier les citoyens avec la politique. Merci enfin d’avoir pris le temps de dire non, que Montivilliers ne pouvait plus continuer comme cela. Merci à ces hommes et à ces femmes qui ont refusé de garder leur prébende, leur petit pouvoir, qui ont choisi le camps de l’humanisme, même si cela a pu leur couter. Merci à ces hommes et à ces femmes qui ont choisi de ne pas se taire. Merci aussi à eux d’avoir porté haut le débat, d’avoir trouvé la force de ne pas répondre aux attaques personnelles, calomnieuses. Merci à eux d’avoir eu une conduite digne de la gauche! Dimanche il faudra confirmer, les Montivillons leur apporteront un soutient franc et massif, pour battre cette droite qui n’ose plus dire nom, tellement la politique menée par N Sarkozy est injuste et cynique.
Monsieur Pinel, vous avez mis en exergue sur votre Blog des propos de Jean Prévost, la belle affaire!Et puis, voilà la défaite, c’est la faute des autres!!! C’est la manipulation… Quand on se réclame de Jean Prévost faut-il encore mettre ses actes en conformité avec ses discours. Je n’ai jamais lu aucune déclaration signée Didier Pinel mettant en cause la gestion dispendieuse de G Banville . Je n’ai jamais lu de déclaration signée D Pinel mettant en cause le harcèlement dont ont été victimes certains employés de la municipalité de Montivilliers. Je n’ai jamais lu de déclaration signée Didier Pinel s’inquiétant du départ de certains cadres de la mairie car poussés à bout, je n’ai jamais lu de déclaration signée Didier Pinel dénonçant la perte d’hommes et de femmes de valeur pour la collectivité locale. Je n’ai jamais lu de déclaration signée Didier Pinel condamnant le sort qui était réservé à l’opposition, et par là le mépris des principes élémentaires de la démocratie. Je n’ai jamais lu de déclaration de Didier Pinel condamnant l’attitude de certains adjoints qui consiste à fermer le micro à des conseillers municipaux de gauche parce qu’ils avaient des choses à dire….Je n’ai jamais lu de déclaration signée Didier Pinel s’interrogeant sur l’exercice du pouvoir par Gabriel Banville. Peut-être ai-je mal lu, peut-être n’ai je pas consulté les bonnes sources…Ou peut être étiez vous d’accord avec de telles pratiques, peut-être voyez vous dans la gabegie de l’argent public, la caporalisation du personnel un moyen moderne de la gouvernance et de gérer des ressources humaines,un moyen de la réforme. Alors dans ce cas vous êtes cohérent avec vous. Une suggestion cependant: remplacez Gabriel Banville par “Patron” vous verrez , votre engagement à gauche vous dira de vous mobiliser contre de telles pratiques…Du moins je l’espère.Peu-être n’étiez vous pas d’accord, mais que quelque chose vous empêchait de vous levez, de dire non et pourquoi pas de rejoindre ces hommes et ces femmes…Mais qu’était ce donc ? Oui quoi?
Alors, sil vous plaît, faites bonne usage de vos lectures, et n’abusez pas des références. Dernière chose: que diriez vous à un homme , un élu, de gauche de surcroit qui, dimanche soir à pu dire à propos d’un ancien maire de gauche, dont le souvenir est dans tous les esprits qu’il était, je cite “Un vieux con qui aurait du rester couché”? Je ne sais pas si vous êtes féru de cinéma Monsieur Pinel, mais, je reprends ici le titre de l’avant dernier film de Ken Loach:”Le vent se lève”. Oui le le vent s’est levé à Montivilliers, c’est un souffle de résistance, mais aussi de propositions de gauche, un souffle qui redonne force et espoirs aux Montivillions, pas une tempête, non seulement un vent porteur! et croyez moi, c’est très bien ainsi!Ensemble, à gauche pour battre la droite. »

La droite et la « modernisation » du Code du travail

La droite n’en finit pas de porter des coups contre les salariés. Son dernier opus est la « modernisation » du code du travail, qui s’apparente à une recodification prétendument à « droit constant ».

Cette « modernisation » consiste en réalité en un recul sans précédent du droit du travail, auquel il faut ajouter les projets de réforme de l’abus de bien social qui a pour objet de faire échapper plus facilement les patrons à ce délit.

Sur ces sujets, nous vous invitons à lire l’article « Tornade patronale sur le code du travail » de Gérard FILOCHE, inspecteur du travail, membre du Parti socialiste, dans Le Monde diplomatique du mois de février 2008 (p. 12-13).

Pour dire « STOP » à la précarisation du monde du travail,
Pour dire « STOP » aux franchises de santé,
Pour dire « OUI » à une augmentation des salaires et traitements,
Pour dire « OUI » à un renforcement du rôle des salariés dans les entreprises,
il faut envoyer un signal clair au gouvernement Sarkozy-Fillon et battre toutes les listes de droite présentes au second tour des municipales !

A Montivilliers, il faut battre la droite sarkozyste de JP Bunel !

En réponse…

Le modérateur est un peu débordé par les commentaires qui s’accumulent, il faut le reconnaître… D’où une réponse collective aux questions sur la fusion, la tête de liste, les contacts.

La situation politique a été décrite : notre liste de rassemblement de la gauche est largement en tête sur celle de G. Banville à l’issue du premier tour. Alors que la porte était ouverte toute la journée d’hier, il a fallu attendre ce matin pour que Gabriel Banville appelle Daniel Petit pour demander une « fusion à la proportionnelle » !! Oubliées les accusations de « liste agressive d’extrême-gauche », de « parachuté » ou de « sous-marin de la droite » !?!

En tout état de cause, la « fusion » est désormais impossible au regard de la décision unanime que nous avons prise hier soir. Nous déposerons donc en début d’après-midi notre liste du Rassemblement de la gauche démocratique et citoyenne conduite par DANIEL PETIT.

D’ailleurs, la « fusion » n’opère qu’entre partis politiques. Et cette « fusion politique », nous l’avons effectuée au premier tour en rassemblant toute la gauche : des socialistes, des communistes, des écologistes, des associatifs, des syndicalistes, des citoyens. Lorsque les programmes sont différents, lorsque la méthode est différente, c’est le « désistement républicain » qui s’applique, pour faire place à la politique du pire : la victoire de la droite à Montivilliers.

Depuis ce matin, France Bleue et France 3 diffusent l’information selon laquelle G. Banville déposera sa liste. Info ou intox ? Didier Marie, Président du Conseil général, ayant conscience de la situation, nous a dit : « On n’arrive pas à contrôler Banville » ; la Fédération PS essaie de le pousser à se retirer. Nous verrons bien si G. Banville dépose effectivement sa liste, prenant ainsi le risque (le choix ?) historique de livrer la mairie à la droite.

Pour notre part, nous demandons le désistement républicain en faveur du Rassemblement de la gauche démocratique et citoyenne conduit par DANIEL PETIT.

 

 

 
 

 

Second tour

A cette heure, notre réunion est achevée. Les infos/intox se sont succédé toute la soirée. Vers 19h, Gabriel Banville a publié un message sur son blog ; il dit en substance : « La vocation d’un Maire sortant, responsable d’une liste, n’est pas de conduire son équipe à la défaîte. J’ai donc décidé d’en tirer les conséquences et c’est pourquoi, si nous nous maintenons au second tour, je serai en 33ème position, c’est-à-dire en position non éligible ».
Ces propos laissent donc apparaître deux hypothèses :
- soit sa liste se maintient et il rétrograde en 33e position (ce qui est impossible au regard du Code électoral*) ;
- soit sa liste se retire.
L’actuel maire n’a en revanche pas contacté notre tête de liste Daniel PETIT et n’a pas permis de lever les conditions politiques préalables à une discussion sur une hypothétique fusion.

La réalité politique reste donc semblable à celle connue par toutes et tous dimanche soir : le Rassemblement de la gauche démocratique et citoyenne est en tête de la gauche avec 37% des suffrages, surclassant celle de G. Banville (à peine 25% des voix, soit pratiquement 1000 voix de retard). Dans ces conditions, et alors que la droite n’est qu’à une portée de tir (134 voix devant notre liste), notre équipe a décidé à l’unanimité de se présenter au second tour des élections municipales de Montivilliers dans la même configuration qu’au premier.

Désormais, de deux choses l’une :
- ou G. Banville, soucieux de ne pas faire gagner la droite, en homme politique responsable, retire sa liste et permet aux électeurs de gauche de se reporter massivement sur la notre ;
- ou il maintient sa liste, créant ainsi une situation dite de « triangulaire » ; il prend alors le risque (le choix ?) de faire gagner la droite.

Analysant les résultats au plan national, Laurent Fabius, autrefois mentor de G. Banville, a été clair : il faut un « second tour de cohérence ». Les listes de gauche les moins bien placées doivent donc se retirer pour mettre la gauche en position de battre la droite. Des personnalités socialistes départementales ont pour leur part appelé Gabriel Banville à la raison. Verdict mardi 11 mars, à 18h, heure limite du dépôt des listes en vue du second tour…

Dans tous les cas de figure, une forte mobilisation de tous les électeurs de gauche sera nécessaire en faveur de la liste du Rassemblement de la gauche démocratique et citoyenne. Pour ancrer Montivilliers à gauche. Pour faire barrage à une droite qui ne peut mathématiquement pas gagner face à une seule liste de gauche.

* Article L. 264 alinéa 2 du Code électoral : « Seules peuvent se présenter au second tour les listes ayant obtenu au premier tour un nombre de suffrages au moins égal à 10 % du total des suffrages exprimés. Ces listes peuvent être modifiées dans leur composition pour comprendre des candidats ayant figuré au premier tour sur d’autres listes sous réserve que celles-ci ne se présentent pas au second tour et qu’elles aient obtenu au premier tour au moins 5 % des suffrages exprimés. En cas de modification de la composition d’une liste, l’ordre de présentation des candidats peut également être modifié. »




courrierapolitique |
fndouai2008 |
christinescellemaury |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Construire avec vous le du ...
| Bien Vivre ensemble l'aveni...
| COMMUNAL HAOUR FEYZIN 2008