Protection de l’environnement et développement économique

Nous proposons de faire de l’environnement une préoccupation totalement intégrée dans la priorité de développement durable par les économies d’énergie, le suivi des rejets, la problématique de l’eau et le respect du paysager. Nous soutiendrons toutes les propositions respectueuses de l’environnement et étudierons les projets Haute Qualité Environnementale qui nous seront soumis. Parallèlement, nous développerons la sensibilisation du public.

En ce qui concerne la lutte contre les inondations. Les structures sont lancées, nous devons être vigilants sur les écoulements. Nos pistes sont d’intensifier les techniques d’hydrauliques douces, la mise en herbe des bassins versants, le couvert végétal, talus, haie et le principe de la retenue d’eau à la parcelle. Pour cela, nous devons développer un vrai partenariat avec les associations et les inondés.
Le travail sur les alertes doit être approfondi. Par exemple, chaque montivillons concerné devra être bien au courant du système d’alerte en place dans le cadre de le CODAH.
Un autre axe serait de développer des espaces naturels, d’insérer des zones de promenade, et des parcours de randonné.

Un lien naturel entre l’environnement et le développement économique est le tourisme. Nous souhaitons faire en sorte que les touristes aient envie de faire de Montivilliers une étape de leur voyage en leur proposant un pôle attractif. Création de gîtes, de camping et d’aires de camping car. Il est donc nécessaire de proposer une communication adaptée et inscrite dans la durée. Il nous faut valoriser notre patrimoine et soutenir notre commerce local en incitant la venue des touristes.

Pour le Vivre ensemble à Montivilliers, l’urbanisme est un élément primordial. Nous proposons des projets de réhabilitions et de mise aux normes modernes de confort des habitations vétustes du centre ville (OPAH : opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat) afin de ramener dans de bonnes conditions la population dans un centre qui a tendance à se désertifier.

Aujourd’hui la famille a changé : il y a des familles mono-parentales, des couples dont les enfants ont quitté le nid. La configuration de ces familles évolue, leur besoin en matière d’habitation aussi. Toutefois, ces habitants désirent rester dans leur quartier. La municipalité doit créer les conditions pour que le logement s’adapte à ces changements de vie. Nous proposons de soutenir la création d’un nouveau type d’habitations « maisons de ville » dans les quartiers pavillonnaires. Ces logements pourront accueillir des personnes attachées à leur quartier et recherchant une habitation plus adaptée à leur besoin

(3ème point de l’urbanisme : Favoriser l’émergence d’entreprises par l’augmentation du nombre d’hôtels d’entreprises à l’initiative de la Ville.)

Dans cette optique, il convient de développer et de dynamiser le commerce de proximité au centre ville et à la Belle étoile en les rendant plus attractifs tant pour les montvillons que pour les personnes de passage. Depuis peu la loi permet aux villes de faire de la préemption de locaux. Le vendeur, quant à lui, doit mettre aux normes son local avant de le vendre. Cette mise aux normes entraîne parfois des frais important qui se reportent sur l’acheteur. L’appui de la ville peut alors être pertinent pour aider les acheteurs dans cet investissement. Nous proposons de travailler à une aide à la mise aux normes.

Nous souhaitons développer le partenariat avec les commerçants et les associations pour retisser le lien et évoquer les questions du moment, les suggestions et les projets les impliquant.

Synthèse du développement économique et de l’environnement, la voirie et le transport. Dans nos pistes, ouvrir une réflexion pour désengorger notre ville de la voiture et favoriser un meilleur partage de la voirie.

Nous voulons une nouvelle approche des réalisations à effectuer, en relation étroite avec la population, à travers les conseils de quartiers et en intégrant les avis des techniciens municipaux. Il est nécessaire de changer la méthode actuelle et de choisir les priorités avec les habitants des quartiers concernés.

Le transport est de la compétence de la Communauté d’Agglomération du Havre, la CODAH. Nos missions sont d’influer sur les réflexions d’un tram train de Montivilliers vers Le Havre.
Il est nécessaire de prendre en compte les avis avant d’intensifier le réseau Fil Bus, le vélo – route. Le co-voiturage est une organisation négligée actuellement. Là encore, la Ville doit écouter les associations pour monter ce projet d’organisation du co-voiturage.

Notre projet de vivre ensemble repose à la fois sur la protection de l’environnement, sur un urbanisme maîtrisé et la volonté d’un développement économique.

0 Réponses à “Protection de l’environnement et développement économique”


Les commentaires sont fermés pour l'instant.



courrierapolitique |
fndouai2008 |
christinescellemaury |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Construire avec vous le du ...
| Bien Vivre ensemble l'aveni...
| COMMUNAL HAOUR FEYZIN 2008