La liste de J.-P. Bunel : la droite sarkozienne

Il y a quelques temps, le candidat de l’opposition actuelle (et future !) M. J.-P. Bunel a fait distribuer dans nos boites à lettres son bulletin d’information. On y decouvre que sa liste est fidèle à la droite sarkozienne.

En effet, celui qui s’affiche ostensiblement avec le député UMP D. Fidelin, dans ses tracts, en photos et au marché, axe son programme sur la sécurité. Pas la sécurité sociale, pas la sécurité au travail et du travail, c’est-à-dire tout ce champ social délaissé par la droite gouvernementale, mais bien la sécurité physique, obsession classique de la droite depuis quelques années. Ainsi, à lire M. Bunel, Montivilliers serait en passe de devenir une sombre ville de banlieue parisienne !

Les premières lignes de son bulletin sont édifiantes : « L’insécurite, les dégradations, les incivilités connaissent une recrudescence certaine à Montivillliers. Mais, on en parle à mots couverts, question de ne pas écorner l’image de la Commune ». La suite de son éditorial est à l’avenant : « améliorer de facon significative la sécurite », « faiblesse du budget consacré à la sécurité », « la Police municipale ne comptera plus que deux agents », « installer la vidéosurveillance », « un couple de commercants victime d’un braquage ». Plus une photo de voiture brûlée et de tags en page 6.

Dans le tract distribué au marché, la liste de M. Bunel s’inscrit dans la même veine et ne développe qu’un seul aspect de son programme : « mieux tranquilliser les quartiers de la ville ».

M. Bunel nous refait le coup de l’insécurité !! celui qui, d’ailleurs, avait si bien marché lors de la présidentielle de 2002. Mais celui qui cache le vide de la pensée et l’inefficacité de l’action.

Le vide de la pensée d’abord. Car comme toujours dans cette partie de la droite, on songe à répondre aux conséquences au lieu de réflechir aux causes et de traiter les problèmes à leurs racines. Comment peut-on décemment prétendre faire baisser la délinquance lorsque le chômage s’enkyste et la pauvreté s’accroit, le contrat social se délite, la société construite est de plus en plus dure, sous la conduite de gouvernements de droite qui façonnent une nouvelle société individualiste, favorisant les plus riches, cassant les solidarités sociales – celles construites à la Liberation notamment ?? Mais de cela, J.-P. Bunel ne dit mot car ce serait critiquer la politique de l’UMP.

L’inefficacité de l’action ensuite. Car l’actuel président de la République, ancien ministre de l’Intérieur, s’est fait fort de supprimer dès 2002 la police de proximité pour… la réintroduire il y a quelques semaines sous une autre forme. Cinq années gâchées par la volonté de détruire le travail du gouvernement Jospin, par la volonté de réprimer tous azimuts. Et le bilan de Sarkozy à l’Intérieur, on le connaît, il est proche du 0/20. Quand on parle avec des policiers, ceux du terrain, du Havre et d’ailleurs, on entend que la délinquance ne décroît pas. Quand on installe la défiance entre les jeunes et la police, on ne peut rien espérer de bon. Les graves évènements de Villiers-le-Bel le montrent encore une fois !

Par cette sorte d’obsession sécuritaire, JP Bunel représente tout à fait le gouvernement Sarkozy. Le candidat de l’opposition municipale actuelle, qui se disait apolitique, a finalement considéré qu’en disant la vérité sur sa famille de pensée, en se revendiquant clairement de droite, en agitant les peurs, fort de quelques études électorales, il réussirait probablement à gagner la municipalité de Montivilliers.

Mais le climat a changé en peu de temps : Nicolas Sarkozy qui voulait s’investir dans la campagne des municipales a pris du recul, conscient que son mauvais bilan présidentiel (pouvoir d’achat qui s’effondre, entreprises qui ferment, pauvreté qui augmente, cadeaux fiscaux aux riches, franchises de santé qui frappent les classes sociales pauvres et moyennes) entraînera l’échec de la droite aux municipales. Le temps tourne à l’orage…

Et pour donner une claque à Sarkozy, les municipales sont une belle occasion. A Montivilliers, pour donner une claque à Sarkozy, il faut battre la liste de J.-P. Bunel.

Pour faire efficacement barrage à la droite, vous l’avez compris, une seule solution : faire gagner la seule liste de gauche, celle qui est basée sur la démocratie participative, celle qui honorera ses engagements : la liste du Rassemblement de la gauche démocratique et citoyenne.

Votez dès le premier tour pour la liste du Rassemblement de la gauche démocratique et citoyenne pour Montivilliers !!

7 Réponses à “La liste de J.-P. Bunel : la droite sarkozienne”


  • C'est pas clair du tout !

    je n’ai pas eu d’éclaircissement suite à mon précédent envoi

    tant pis

    C’est un peu tard maintenant de venir taper sur bunel quand le gros des textes de ce blog a consisté à démollir, je fais une synthèse :
    - le maire,
    - le travail des élus,
    - les convictions des militants ps (« les 37 moutons », dixit ! ),
    - les sympathisants (presque une infamie de ne pas détester un homme … mais il y a de plus en plus de montivillons qui trouvent que vos excès sont préjudiciables à la démocratie, celle là même que vous défendez !)
    - les militants du prg (des « opportunistes » selon vous)
    - les hommes et femmes de gauche qui ont une autre idée du travail en équipe (des « faire valoir » « sans grande morale » comme le précisait le tract écrit par des communistes qui veulent s’accaparer votre travail)
    - et ceux et celles que j’oublie

    Qui trouve grâce à vos yeux à part vous-même ?

    Difficile de nier que la rancoeur et la haine sont absentes des motivations de bon nombre de colistiers ….pour ce qui est du projet politique, on le cherche encore noyé qu’il est dans les méandres des vengeances perso …

    St.

  • @ Steve

    Mais si, vous avez reçu une réponse ! Par le biais de notre adresse Yahoo. Peut-être ne l’avez-vous pas lue encore… Si elle ne vous convient pas, et comme votre analyse n’est pas tout à fait juste, une réponse publique s’impose.

    Quelques remarques donc :
    - les « 37 moutons » ? ce n’est pas écrit sur le blog ! nous connaissons les « 12 salopards », les « 10 commandements », les « 7 merveilles du monde », les « 36 chandelles », etc., mais pas les « 37 moutons » ;
    - le PRG opportuniste ? écoutez, demandez à M. Sagot s’il ne m’a pas appelé à plusieurs reprises pour envisager de faire partie de notre liste. Les 2 membres du PRG ont préféré appliquer les accords fédéraux. Pourquoi pas ? Mais accordez-nous de trouver cela bizarre après avoir pris contact de cette façon avec nous ! En fait, nous avons été déçus.
    - personne ne trouve grâce à nos yeux ? Ah bon !? mais nous n’avons eu de cesse, sur le blog notamment, de proposer aux habitants de nous rejoindre, de discuter, de quereller nos arguments et nos réflexions, bien avant que notre liste soit arrêtée. Voilà une authentique démarche d’ouverture ! une ouverture aux citoyens, au-delà des appartenances partisanes, sur une base programmatique minimale. Et aujourd’hui encore, sur le marché, à la sortie de la messe, devant les supermarchés ou les jardineries, nous discutons avec la population, nous nous présentons et nous ne rejetons personne ;
    - avoir tapé sur le maire ? évidemment ! quel sens aurait notre liste si nous étions d’accord avec lui ?? Si nous étions en accord avec lui sur sa méthode et sa gestion passée, nous serions sur la même liste !
    - ce qu’écrivent les communistes n’engage que les communistes ; ce n’est pas notre communication de liste de rassemblement.
    - nous n’avons pas de programme ? vous devez plaisanter ! nous avons été les seuls à exposer des réflexions sur notre blog (dont nos concurrents se sont inspirés : navette communale par exemple pour Bunel ; accueil périscolaire ; etc.). Et nous sommes les seuls à avoir tenu une réunion publique où tout notre programme a été décliné et où nous avons répondu aux questions de la salle.
    - nous ne inventons pas comme opposés à la droite ; le 1er billet contre JP Bunel date du 18 décembre dernier (notre blog a été ouvert le 10/12) alors que d’autres cherchaient à l’époque à obtenir le soutien du Modem…
    - le « gros des billets pour démolir » ?? non, c’est faux : sur 58 billets écrits ici, 15 sont consacrés à la réflexion programmatique ; 7 concernent les membre de la liste et d’autres nombreux sont relatifs à l’actualité et aux RV de notre liste !

    Si nous sommes élus, tous les habitants seront bien évidemment traités de la même façon, les droits de l’opposition seront respectés, et tous les habitants, y compris ceux proches de l’opposition pourront siéger dans des conseils de quartier renouvelés. Voilà un engagement ferme et précis. Et comparez avec la pratique actuelle du maire qui a refusé des tribunes à l’opposition dans le journal municipal, contrairement à la loi Chevènement !!

    Cordialement

    L’équipe de « Vivre ensemble à Montivilliers », liste du Rassemblement de la gauche démocratique et citoyenne pour Montivilliers

  • UnMontivillonPensif

    Je viens de prendre connaissance de votre article dénommé «La liste de J.-P. Bunel : la droite sarkozienne». Le leader de la liste « Un nouveau souffle pour Montivilliers » a été vivement critiqué suite à la diffusion de sa lettre ouverte relative au monument aux morts et de l’usage irrespectueux qu’il fait de cet évènement pour argumenter sa campagne électorale. Ceux qui s’en sont révoltés et ont clamé haut et fort leur dégoût devant une pareille manœuvre avaient parfaitement raison, et l’ancien combattant que je suis ne peut que les approuver.
    Mais tout compte fait, ne faites-vous pas de même envers J-P Bunel en critiquant ses propos sur l’insécurité ?
    J’aimerais savoir ce que vous feriez si vous retrouviez à 5 heures de l’après midi, en plein centre ville sur un parking privé, votre voiture fracturée et délestée de tous vos papiers, vos titres de paiements et votre argent alors que vous venez de quitter votre voiture ?
    J’aimerais savoir ce que vous feriez si, au petit matin vous trouviez votre portail ouvert et votre salon de jardin disparu, outre une potiche décorative en terre cuite et la plantation qui l’ornée ?
    J’aimerais savoir ce que vous feriez pour empêcher ces adolescents qui se réfugient des heures entières dans le terrain en friche Amoyal pour fumer des joints et vider plusieurs litres de whisky ?
    J’aimerais savoir ce que vous feriez pour tous ces montivillons qui ont vu leur voiture carbonisée…et Dieu sait qu’il y en a eut au cours de ces dernières années et pas seulement celle avec laquelle J-P Bunel a illustré son article. Et que feriez-vous aussi pour ceux qui ont retrouvé le voiture sans roues, sans capot… parce que quelques voyous ont trouvé ainsi le moyen de se faire l’argent ou trouver des pièces détachées à bon marché.
    Les tags je les ai vus, non pas le lendemain mais au petit matin au levé du jour. Ce ne sont pas uniquement les quelques tags de la photo du bulletin de J-P Bunel que j’ai vue, mais touts les magasins de la rue piétonne, ceux des rues adjacentes et les magasins de la place F. Mitterrand qui avaient été mis à mal.
    Je crois qu’en tout il faut garder raison. Oui ! Nous avons besoin d’une police municipale omni présente puisque la police nationale ne peut répondre aux besoins. Comme vous devez le savoir la moyenne par habitant est de 1 policier pour 1000 habitants (statistiques officielles) ce qui, pour une ville comme Montivilliers se traduit par un effectif de 17 personnes… Nous en sommes bien loin.
    Je reste convaincu que vous aussi vous souhaitez la sécurité des montivillons. Alors pourquoi ne pas trouver d’autres arguments plus constructifs que ces querelles stupides et inutiles.

  • @ MontivillonPensif

    Nous sommes dans un Etat de droit. Quand on est victime d’infractions, on porte plainte pour commencer. Ensuite, il est normal que les auteurs d’infractions soient poursuivis, jugés et punis conformément à la loi.

    Mais au-delà, vous savez bien que la seule répression n’a jamais été la solution ; sinon, comment expliqueriez-vous que la criminalité soit aussi forte aux Etats-Unis alors qu’existe la peine de mort dans de nombreux Etats ?? Mais pour rester en France, vous savez que les lois Perben, Perben II ont aggravé les peines, pour combattre la récidive, pour traquer les délinquants, pour (comme le dit N. Sarkozy aujourd’hui) que, « désormais, il n’y ait aucune pitié dans la lutte contre le trafic de stupéfiants » (alors, avant, quand il était ministre de l’Intérieur, il y avait une mansuétude dans la lutte contre ce trafic ?), augmenté la vidéosurveillance. Résultat : la violence ne décline pas ! Villiers-le-Bel succède aux émeutes de 2005 ! l’incendie de voitures devient un sport national !

    Mais comment voulez-vous que la violence décline alors que toute la société est violente : violence conjugale, violence à la TV et dans les jeux vidéos, racisme dans les stades, antisémitisme larvé (lisez le rapport annuel de la CNCDH), violence sociale du chômage, du licenciement, de la délocalisation.
    Quel avenir construisons-nous pour la jeunesse, pour nos jeunes enfants ?? Pas une société de confiance, pas une société fraternelle, solidaire, pas une société égalitaire, pas une société de liberté. Mais une société du fric, de la superficialité, du matérialisme, de l’individualisme, du communautarisme, de l’égoïsme et de la peur. Où sont nos idéaux républicains de liberté, égalité, fraternité ? Piétinés chaque jour.

    Ce détour pour dire – sans excuser les actes de violence et de délinquance – que les jeunes délinquants n’ont pas nécessairement un exemple de la part de ceux qui devraient le donner.

    Alors, dans ce contexte, avoir dans son programme municipal de multiplier par deux le nombre de policiers municipaux est dérisoire et ne répond pas au paradoxe suivant : réclamer la sécurité alors qu’on soutient un gouvernement qui accentue l’insécurité !

    Si la délinquance est si répandue à Montivilliers (ce qui reste à prouver), il faut alors écrire au préfet, au ministre de l’Intérieur, rassembler la population et manifester, pour exiger que le commissariat soit ouvert jour et nuit et que les effectifs y soient plus nombreux, défendre le service public et les fonctionnaires. Et surtout, il faut rencontrer les jeunes, organiser la prévention, la médiation, avec l’ensemble des acteurs sociaux. Nous développerons également un vrai pôle d’insertion professionnelle.

    Je me souviens que, à peine arrivé à Montivilliers, 400 manifestants venaient de se rassembler contre l’implantation d’un centre de résinsertion de jeunes délinquants à Montivilliers…

  • UnMontivillonPersuadé

    Vous n’avez pas tout-à-fait tort, je dirais même que je vous suis en parti dans votre remarque, cependant vous n’avez pas répondu à ma question… « J’aimerai savoir ce que vous feriez si… ».

    Quant à cette manifestation contre l’implantation d’un centre de placement immédiat pour jeunes délinquants… quelle erreur. C’est au contraire en accueillant ces jeunes (l’effectif était de 5 à 7 jeunes sur 2 sites) que l’on pouvait leur donner une chance. Et quel risque pouvait courir l’environnement immédiat ? Personnellement j’avais un groupe de 17 « jeunes » de 18 à 21 ans (la majorité n’était pas à 18 ans), pour certains délinquants récidivistes qui avaient séjournés entre la prison de la rue Lesueur et le foyer. Et bien je n’ai jamais connu un incident de voisinage… Oui ! Ce centre aurait du exister à Montivilliers… Mais il ne faut pas bousculer le petit train train du bourgeois !

  • De Pensif, vous voilà donc devenu Persuadé…

    Si, nous avons répondu. Peut-être de façon trop générale… C’est-à-dire que, dans le détail, il faudrait adapter une réponse à chaque situation que vous envisagez. C’est à voir avec les services sociaux. Aussi avec les élus. Les élus doivent aller à la rencontre des jeunes, discuter avec eux, leur demander pourquoi ils traînent ici ou là, quels sont leurs souhaits, leurs perspectives, etc. ? La municipalité peut servir à catalyser les énergies des jeunes en leur offrant des possibilités d’expression (plutôt que taguer les murs des particuliers, envisager des fresques dans des lieux publics).
    Quant aux voleurs de roues ou incendiaires de voitures, c’est aux services de police d’établir qui ils sont et, une fois identifiés, d’opérer les sanctions adéquates MAIS AUSSI la prévention adéquate, pour l’avenir, pour ne pas récidiver, pour dissuader d’autres d’agir dans le même sens. Oui, c’est un gros travail mais il peut être mené et même il DOIT être mené. Sinon, c’est renoncer au « Vivre ensemble » à Montivilliers, c’est prendre acte d’une fracture entre les générations. La liste du Rassemblement de la Gauche démocratique et citoyenne agira en ce sens. Nous le précisons dans le 4 pages que vous aurez très prochainement dans votre boîte à lettres.

    Cordialement

  • Pas d'indécence !

    Après le Montivillon pensif, le Montivillon perplexe, moi aujourd’hui ce serait plutôt le Montivillon « frustré » … j’ai reçu votre 4 pages que j’attendais avec impatience vu vos précédents billets. Ne le prenez pas mal mais je suis terriblement déçu. J’ai un mot qui me vient : « Beaucoup de bruit pour rien » ou « Tout ça pour ça ! ».
    Pour revenir à mon appellation de Montivillon frustré, en fait, je m’attendais à y trouver une autre manière de faire de la politique, des propositions claires et tranchées. Désolé mais c’est plutôt bateau ce qui est écrit, limite de l’amateurisme dans ce document que j’ai eu beaucoup de mal à lire. Attention, tout n’est pas négatif non plus mais ça manque très sincèrement de lisibilité (sur le papier et dans les idées).
    En espérant que vous ne le preniez pas mal.
    P.M.H

Les commentaires sont fermés pour l'instant.



courrierapolitique |
fndouai2008 |
christinescellemaury |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Construire avec vous le du ...
| Bien Vivre ensemble l'aveni...
| COMMUNAL HAOUR FEYZIN 2008