• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 17 février 2008

Archive journalière du 17 fév 2008

La liste de J.-P. Bunel : la droite sarkozienne

Il y a quelques temps, le candidat de l’opposition actuelle (et future !) M. J.-P. Bunel a fait distribuer dans nos boites à lettres son bulletin d’information. On y decouvre que sa liste est fidèle à la droite sarkozienne.

En effet, celui qui s’affiche ostensiblement avec le député UMP D. Fidelin, dans ses tracts, en photos et au marché, axe son programme sur la sécurité. Pas la sécurité sociale, pas la sécurité au travail et du travail, c’est-à-dire tout ce champ social délaissé par la droite gouvernementale, mais bien la sécurité physique, obsession classique de la droite depuis quelques années. Ainsi, à lire M. Bunel, Montivilliers serait en passe de devenir une sombre ville de banlieue parisienne !

Les premières lignes de son bulletin sont édifiantes : « L’insécurite, les dégradations, les incivilités connaissent une recrudescence certaine à Montivillliers. Mais, on en parle à mots couverts, question de ne pas écorner l’image de la Commune ». La suite de son éditorial est à l’avenant : « améliorer de facon significative la sécurite », « faiblesse du budget consacré à la sécurité », « la Police municipale ne comptera plus que deux agents », « installer la vidéosurveillance », « un couple de commercants victime d’un braquage ». Plus une photo de voiture brûlée et de tags en page 6.

Dans le tract distribué au marché, la liste de M. Bunel s’inscrit dans la même veine et ne développe qu’un seul aspect de son programme : « mieux tranquilliser les quartiers de la ville ».

M. Bunel nous refait le coup de l’insécurité !! celui qui, d’ailleurs, avait si bien marché lors de la présidentielle de 2002. Mais celui qui cache le vide de la pensée et l’inefficacité de l’action.

Le vide de la pensée d’abord. Car comme toujours dans cette partie de la droite, on songe à répondre aux conséquences au lieu de réflechir aux causes et de traiter les problèmes à leurs racines. Comment peut-on décemment prétendre faire baisser la délinquance lorsque le chômage s’enkyste et la pauvreté s’accroit, le contrat social se délite, la société construite est de plus en plus dure, sous la conduite de gouvernements de droite qui façonnent une nouvelle société individualiste, favorisant les plus riches, cassant les solidarités sociales – celles construites à la Liberation notamment ?? Mais de cela, J.-P. Bunel ne dit mot car ce serait critiquer la politique de l’UMP.

L’inefficacité de l’action ensuite. Car l’actuel président de la République, ancien ministre de l’Intérieur, s’est fait fort de supprimer dès 2002 la police de proximité pour… la réintroduire il y a quelques semaines sous une autre forme. Cinq années gâchées par la volonté de détruire le travail du gouvernement Jospin, par la volonté de réprimer tous azimuts. Et le bilan de Sarkozy à l’Intérieur, on le connaît, il est proche du 0/20. Quand on parle avec des policiers, ceux du terrain, du Havre et d’ailleurs, on entend que la délinquance ne décroît pas. Quand on installe la défiance entre les jeunes et la police, on ne peut rien espérer de bon. Les graves évènements de Villiers-le-Bel le montrent encore une fois !

Par cette sorte d’obsession sécuritaire, JP Bunel représente tout à fait le gouvernement Sarkozy. Le candidat de l’opposition municipale actuelle, qui se disait apolitique, a finalement considéré qu’en disant la vérité sur sa famille de pensée, en se revendiquant clairement de droite, en agitant les peurs, fort de quelques études électorales, il réussirait probablement à gagner la municipalité de Montivilliers.

Mais le climat a changé en peu de temps : Nicolas Sarkozy qui voulait s’investir dans la campagne des municipales a pris du recul, conscient que son mauvais bilan présidentiel (pouvoir d’achat qui s’effondre, entreprises qui ferment, pauvreté qui augmente, cadeaux fiscaux aux riches, franchises de santé qui frappent les classes sociales pauvres et moyennes) entraînera l’échec de la droite aux municipales. Le temps tourne à l’orage…

Et pour donner une claque à Sarkozy, les municipales sont une belle occasion. A Montivilliers, pour donner une claque à Sarkozy, il faut battre la liste de J.-P. Bunel.

Pour faire efficacement barrage à la droite, vous l’avez compris, une seule solution : faire gagner la seule liste de gauche, celle qui est basée sur la démocratie participative, celle qui honorera ses engagements : la liste du Rassemblement de la gauche démocratique et citoyenne.

Votez dès le premier tour pour la liste du Rassemblement de la gauche démocratique et citoyenne pour Montivilliers !!




courrierapolitique |
fndouai2008 |
christinescellemaury |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Construire avec vous le du ...
| Bien Vivre ensemble l'aveni...
| COMMUNAL HAOUR FEYZIN 2008