• Accueil
  • > Archives pour décembre 2007

Archive mensuelle de décembre 2007

Page 3 sur 3

Mais elles sont où les pistes cyclables ??

Dans le n° 64 de « Montivilliers Echos flash » de janvier 2007, le maire annonçait un « projet d’aménagement de l’avenue Pierre Mendès-France depuis l’hôpital Jacques Monod jusqu’au giratoire Jean Monnet. Celui-ci comprend : – un chemin piétonnier sûr et matérialisé ; – une voie cyclable séparative reliant la piste existante (en provenance de Rouelles) aux futures voies cyclables en cours de réalisation par le Département le long de l’avenue de la Belle Etoile ; (…) ».

Mais si on a bien constaté que le département avait refait l’enrobé de l’avenue Mendès-France, on a aussi constaté qu’aucune piste cyclable n’a été créé, contrairement à ce qui a été annoncé !

Politique de l’effet d’annonce par l’actuel maire : vite annoncé, vite oublié !!

NOTRE LISTE PREND L’ENGAGEMENT DE FAVORISER LE PARTAGE DE LA VOIRIE, AVEC UNE PLACE ACCRUE POUR LES DEUX ROUES, SINGULIEREMENT LES VELOS.

NOUS REALISERONS AINSI, DANS UN PREMIER TEMPS, UNE PISTE CYCLABLE DE L’HOPITAL MONOD JUSQU’AU CENTRE VILLE DE MONTIVILLIERS.

La ville doit montrer l’exemple en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre, en développant les transports publics et alternatifs à la voiture.

L’accueil périscolaire à Montivilliers

Pour l’actuel maire, l’accueil périscolaire coûte trop cher. Il n’y a donc pas de dispositif sur l’ensemble de la ville, mais seulement à l’école Victor Hugo. A Jules Ferry, c’est une aide aux devoirs (2 jours par semaine). A l’école du Pont Callouard, ce sont les parents d’élèves qui lui ont arraché la création d’un tel accueil !!

Et le maire continue à considérer que cet accueil n’a que « valeur de test » (éditorial de Montivilliers magazine octobre 2007, p. 3) !

Pourtant, il s’était engagé auprès de l’association FCPE à créer, dès septembre 2007, un groupe de travail sur la généralisation de l’accueil périscolaire à toutes les écoles publiques. Rien n’a été fait. Il faut dire que le maire n’a pas su garantir la pérénité de l’action du service de la jeunesse (au travail remarquable concernant Pont Callouard) dont le directeur n’a toujours pas été remplacé !

Voyons ce qu’on dit de l’accueil périscolaire dans une ville telle que Lorient dont le maire est socialiste :

« L’accueil périscolaire dans les écoles de Lorient

Les accueils périscolaires jouent un rôle social évident, compte tenu de l’organisation des temps de travail. Ils sont un des dispositifs proposés par la ville de Lorient pour faciliter l’organisation des temps sociaux des familles lorientaises. Le service jeunesse de la ville de Lorient gère 24 accueils périscolaires encadrés par 31 animateurs titulaires et 80 animateurs vacataires.

Les accueils périscolaires sont accessibles à tous et répondent aux besoins d’accueil du plus grand nombre, ce qui suppose des tarifs et des horaires permettant à chaque famille d’en bénéficier.

Les accueils périscolaires s’organisent autour de la journée d’école des enfants et du temps familial. Ce sont des lieux charnières où le partenariat entre les acteurs éducatifs (parents, enseignants, animateurs, personnel de service, associations) permet à l’enfant de se construire, de l’enfant d’aujourd’hui vers l’adulte de demain.

Scindés en trois temps différents, l’accueil du matin, le temps de la pause méridienne et l’accueil du soir, les accueils périscolaires proposent à un grand nombre d’enfants des temps de loisirs riches, susceptibles de rétablir l’équité d’accès à des pratiques socioculturelles, notamment auprès de ceux qui sont les plus défavorisés.

Ainsi, les accueils périscolaires proposent aux enfants :
un lieu de convivialité et de socialisation qu’ils pourront s’approprier car ils rencontreront d’autres enfants et d’autres adultes avec qui ils vont partager un temps de vie,
des situations d’apprentissage à la citoyenneté où l’enfant, concepteur et acteur de ses loisirs peut accéder aux ressources présentes dans son environnement et apprend à vivre la solidarité dans le groupe en prenant en compte les différences,
des situations permettant de découvrir de nouvelles situations, d’expérimenter de nouvelles actions.

Le jeu est le vecteur privilégié de ces temps d’animation, ce qui veut dire que les animateurs recherchent principalement l’adhésion des enfants aux projets proposés.
Les accueils périscolaires sont avant tout des lieux où se mêlent le plaisir, le jeu et le partage dans le respect des valeurs démocratiques. »

SOURCE : http://www.lorient.fr/Accueil_periscolaire.960.0.html

Alors, Gabriel Banville peut-il encore se dire socialiste ?

NOTRE PROGRAMME ENTEND, AU CONTRAIRE DE L’ACTUELLE MUNICIPALITE, GENERALISER L’ACCUEIL PERISCOLAIRE A L’ENSEMBLE DES ECOLES DE NOTRE VILLE.

Conférence de presse

La Liste de rassemblement de la gauche démocratique et citoyenne pour Montivilliers se réunira le mercredi 12 décembre, à l’occasion de la conférence de presse annonçant sa constitution.

La conférence de presse aura lieu au Foyer des Anciens rue Oscar Germain à Montivilliers.

à 17h30

Venez nombreux !

Une vraie gauche demain à Montivilliers

Une vraie gauche demain à MontivilliersUne vraie gauche demain à Montivilliers

Le maire actuel a trop déçu. Il n’a pas les qualités nécessaires pour administrer notre ville.

Il est vrai que sa gestion municipale et ses pratiques ont été à l’opposé de ce qu’avaient souhaité les montivillons, en majorité, il y a 7 ans.

La population n’a pas vu grand chose bouger et loin d’une gestion dynamique, c’est un quasi blocage qui a été opéré. Les projets annoncés ressemblent davantage à des scoops sans lendemain et sont toujours repoussés.

L’absence de démocratie jusqu’au sein de la municipalité a conduit un certain nombre d’élus de la majorité à la démission. D’autres ont résisté pour tenir leur engagement devant la population et pour pouvoir témoigner, mais à quel prix !

Le personnel municipal a été suspecté, provoqué. En voulant leur faire porter le chapeau de son incurie, le maire a été jusqu’à faire fuir des cadres compétents et précieux pour l’animation de la vie de la cité. De fait, elle s’est trouvée appauvrie. Cette pratique se poursuit aujourd’hui avec la remise en cause du Directeur général des services, dans sa fonction et ses compétences, pourtant reconnues notoirement et de longue date.

Devant cette situation, il s’agit de ne pas laisser Gabriel Banville et ses partisans manipuler le peuple de gauche, au nom de l’union de la gauche, pour faire une politique municipale contraire.

Nous, habitants de Montivilliers, démocrates, militants de gauche, conseillers municipaux, socialistes, communistes, écologistes, divers gauche, associatifs, ne sommes pas résignés à voir notre municipalité perdue. Nous savons que c’est en nous que la population se reconnaît et se reconnaîtra.

Pour ces raisons évidentes, nous constituons une liste pour que notre municipalité soit gérée authentiquement à gauche, de manière humaine et respectueuse de la population :

LISTE DE RASSEMBLEMENT DE LA GAUCHE DEMOCRATIQUE ET CITOYENNE POUR MONTIVILLIERS

123



courrierapolitique |
fndouai2008 |
christinescellemaury |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Construire avec vous le du ...
| Bien Vivre ensemble l'aveni...
| COMMUNAL HAOUR FEYZIN 2008